Modele de lettre de delocalisation

Publié le 22 juin 2015 • Copyright © EPLA, 2015 EPL (lettres Europhysiques), volume 110, numéro 5 la délocalisation est une caractéristique centrale de la théorie des orbitales moléculaires où, plutôt que la paire d`électrons isolés contenue dans la localisation des liaisons (comme dans la théorie de la liaison de Valence), les électrons peuvent exister dans les orbitales moléculaires qui sont réparties sur toute la molécule. . Reçu le 25 mars 2015 accepté le 2 juin 2015 publié le 22 juin 2015 pour accéder à ce contenu, veuillez remplir le formulaire de recommandation et nous suivrons avec votre bibliothécaire ou institution en votre nom. En achetant cet article, vous acceptez les conditions générales de l`IOP pour la livraison de documents. Si vous voulez acheter cet article, mais pas en ligne, s`il vous plaît contacter custserv@iop.org. Les structures de résonance peuvent être utilisées pour décrire la liaison dans des molécules telles que l`ozone (O3) et l`ion nitrite (NO2 −). Nous avons montré que l`ozone peut être représenté par l`une ou l`autre de ces structures d`électrons de Lewis: (a) 〈 r est représenté comme fonction de T. (b) les distributions d`espacement de Δν pour deux valeurs typiques de T sont tracées; les distributions de probabilité correspondantes sont affichées par des courbes pleines. c (βT, p) est tracé avec le nombre de disques p, en gardant la distance spatiale fixée à | l − l ′ | = 9 pour différentes valeurs de la période de conduite T. La croissance linéaire dans le régime déboîtisé (pour les valeurs T plus élevées) est indiquée en (d).

Dans l`encart, la variation de λL est représentée en fonction de T. Les autres paramètres de cette parcelle sont λ = 3, ε = 0,47, V = 0.1 et βT = 0.1. a) 〈 r en fonction de T est indiqué. Dans l`encart, la distribution de l`espacement Δν est indiquée pour trois valeurs typiques de T; les distributions de probabilité correspondantes sont affichées par les lignes pleines. Les CSAT (βT) et WSP sont tracés avec T en (b) et (d), respectivement. c le chevauchement | cαν | 2 est représenté en fonction de εα pour un représentant φν correspondant au mode propre le plus bas de F̂. Les autres paramètres sont λ = 3, Δ = 1, V = 0.1 et βT = 0.1. Figure (PageIndex{5}): les orbitales moléculaires du benzène. Le benzène est aussi une molécule cyclique dans laquelle tous les atomes d`anneaux sont hybridés par SP2, ce qui permet de Déboîter les électrons π dans les orbitales moléculaires qui s`étendent tout autour de l`anneau, au-dessus et en dessous du plan de l`anneau. Pour que cela se produise, bien sûr, l`anneau doit être plane-sinon les orbitales 2pz ne pourraient pas se chevaucher correctement. On a confirmé expérimentalement que le benzène était une molécule plate de Dame Kathleen Londsale avec cristallographie à rayons X.

Avec une approche orbitale moléculaire pour décrire la liaison (pi), trois orbitales atomiques 2p nous donnent trois orbitales moléculaires, comme illustré dans la figure (PageIndex{7}). Une des orbitales moléculaires est une orbitale moléculaire de liaison (pi), qui est représentée comme une région en forme de banane de densité électronique au-dessus et au-dessous du plan moléculaire. Cette région n`a pas de nœuds perpendiculaires au plan O3. L`orbitale moléculaire avec l`énergie la plus élevée a deux noeuds qui bisect les liaisons O – O (sigma); Il s`agit d`une orbitale d`anticollage (pi) *. La troisième orbitale moléculaire contient un seul nœud qui est perpendiculaire au plan O3 et traverse l`atome O central; Il s`agit d`une orbitale moléculaire non-liant. Parce que les électrons dans les orbitales non-liants ne sont ni la liaison ni l`anticollage, ils sont ignorés dans le calcul des ordres obligataires. Cependant, il est constaté expérimentalement qu`il y a des barrières importantes à la rotation sur cette liaison (ainsi que sur les doubles liaisons C1-C2 et C3-C4), et que la molécule entière est plane. On observe également que la liaison C2-C3, bien que plus longue que les liaisons doubles C1-C2 et C3-C4, est significativement plus courte qu`une liaison unique carbone-carbone typique.